Juil 072019
 

Utiliser Microsoft Windows directement sur son Mac, c’est possible grâce à la virtualisation.et notamment grâce au logiciel Parallels Desktop (on peut aussi citer VMware Fusion et VirtualBox).

Il existe d’autres moyens pour faire tourner des logiciels Windows sur Mac, mais la virtualisation reste la plus efficace.
Icône du logiciel de virtualisation Parallels Desktop pour macOS

Qu’est-ce que la virtualisation ?

La virtualisation consiste à créer un PC virtuel partageant les ressources matérielles de l’ordinateur hôte (le processeur, via le multitâches, la carte graphique, les E/S,…). Ensuite, on peut installer n’importe quel système d’exploitation, à la seule condition qu’il soit prévu pour fonctionner avec le même type de processeur.
Par exemple, il est devenu possible de faire fonctionner Microsoft Windows sur le Macintosh depuis qu’Apple a opté pour les processeurs Intel dans ses machines (pour lesquels Windows est compilé).

Les 2 OS peuvent donc fonctionner en même temps, sans redémarrage (contrairement à une solution comme Bootcamp).

Et mieux encore, le copier/coller et le glisser/déposer entre les 2 environnements est possible !

Les performances restent excellentes, car ce n’est pas de l’émulation (pas besoin de l’étape de transcription des instructions PowerPC <-> Intel, qui est couteuse temps processeur).

Petit bémol pour la virtualisation…

Pour pouvoir faire tourner confortablement plusieurs systèmes en même temps, un point crucial reste la mémoire vive. En effet, il faut considérer que chaque système est sur une machine indépendante, avec sa propre mémoire (même si en pratique, le virtualiseur partage cette RAM).
Donc pour conserver de bonnes performances, mieux vaut ne pas lésiner sur la quantité de mémoire sur son Mac. Pour faire tourner Windows 10 et macOS High Sierra, 16Go ne sont pas de trop.

Applications pratiques de la virtualisation

Tests de sites web

Les tests de sites internet en développement sur tous les navigateurs (Mac, Windows et Linux) sont simplifiés, car tout peut se passer sur la même machine, en direct.

Utilisation ponctuelle de logiciels conçus uniquement pour Windows

Comme Microsoft Access ou encore SQL Server pour les bases de données par exemple.

Hébergement de sites et applications web

Les hébergeurs utilisent beaucoup cette technologie pour proposer, sur des machines puissantes, plusieurs systèmes différents selon les demandes des clients.

Points forts de Parallels Desktop

  • Permet de virtualiser Windows, Linux, Android et macOS
  • Stable et performant

Points faibles de Parallels Desktop

  • Mise à jour payante tous les ans (mais pas obligatoire !)

Parallels Desktop en images

Ecran A propos du logiciel
Ecran A propos de Parallels Desktop 14

Historique des versions de Parallels Desktop
(Parallels)

8 versions majeures entre décembre 2006 et août 2018

août 2018

Parallels Desktop 14

Icone du logiciel Parallels Desktop 14

  • Support de macOS 10.14 Mojave
  • Démarrage de Windows et des applications jusqu’à 35 % plus rapide
  • Démarrage de Parallels Desktop jusqu’à 80 % plus rapide
  • Prise en charge de la Touch Bar des MacBook Pro récents (utilisable avec Microsoft OneNote, Visual Studio…)
  • Nouvelle optimisation de l’utilisation du disque (avec Windows 8 ou 10, Parallels Desktop 14 réalise des optimisations en arrière-plan pour réduire leur occupation sur le disque)

Requiert au minimum : Mac OS X 10.11.6

août 2017

Parallels Desktop 13

Icone du logiciel Parallels Desktop 13

  • Jusqu’à 47 % d’accélération dans l’utilisation de fichiers Windows sur un Mac
  • Jusqu’à 40 % d’accélération des performances des périphériques USB dans la plupart des scénarios
  • Jusqu’à 100 % d’amélioration des performances pour les disques SSD Thunderbolt™ externes (proches des performances natives)
  • Jusqu’à 50 % d’accélération dans la création de snapshots pour les machines virtuelles comportant des quantités importantes de mémoire
  • Jusqu’à 47 % d’accélération dans l’utilisation de fichiers Windows dans Windows sur des disques rotatifs
  • Ajout de la prise en charge d’OpenGL 3 pour le logiciel professionnel de conception d’éclairage DIALux evo et le jeu de stratégie populaire Northgard
août 2016

Parallels Desktop 12

Icone du logiciel Parallels Desktop 12

  • Performances : jusqu’à 90% plus rapide pour la création de Snapshots
  • Nouveau mode permettant de placer les machines virtuelles en arrière-plan afin qu’elles soient prêtes en quelques secondes si nécessaire
  • Jusqu’à 10% d’amélioration de l’autonomie de la batterie
  • Écran Retina : le redimensionnement d’une fenêtre de machine virtuelle Windows 10 conserve la taille du texte et des icônes
août 2015

Parallels Desktop 11

Icone du logiciel Parallels Desktop 11

  • Support de Windows 10
  • Support de DirectX12 sous Mac OSX El Capitan
août 2014

Parallels Desktop 10

  • Support de Mac OSX 10.10 Yosemite
novembre 2009

Parallels Desktop 5

Icone du logiciel Parallels Desktop 5

  • supporte la virtualisation complète de Windows 7 (32 et 64 bits)
  • apparition du mode Crystal, qui fait disparaître l’icône de Parallels du Dock et affiche un dossier “Applications Windows” qui fonctionnera comme un dossier Mac
  • gestion des trackpad multitouch des Mac portables : zoom ou défilement gérés sous Windows.
  • améliorations des performances 3D : gain de 7x par rapport à la version précédente d’après Parallels (cool pour les applications de CAO/DAO et les jeux !).
mars 2007

Parallels Desktop 3

  • Support de l’USB 2.0
  • Introduction de Parallels Coherence, qui intègre complètement les fenêtres Windows au sein de Mac OS X
  • Transporter, qui permet de migrer facilement une installation Windows d’un PC vers une instance de Parallels
décembre 2006

Parallels Desktop 2.5

Icone du logiciel Parallels Desktop 2.5

  • Apparition du mode Coherence, qui fond les fenêtres Windows dans Mac OS X (c’est génial !)
  • prise en charge de l’USB 2.0
  • gestion de Windows Vista ainsi que de Mac OS X Leopard
  • apparition d’un assistant capable de transférer le contenu d’un PC ou d’une machine virtuelle VMWare dans Parallels Desktop.

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.